Catamaran Tornado

Aaron Mac Intosh et Bruce Kendall se font un réel plaisir sur un catamaran Tornado. Images vidéo tourné en 2006 à Auckland.

 

Le Tornado est un catamaran dessiné et mis au point à l’automne 1966 par un pool d’architectes britanniques composé de Rodney March, Terry Pierce et Reg White. Il courut ses premiers Jeux olympiques à Montréal, en 1976 ; c’est encore en 2008 le seul catamaran olympique. Depuis 1996, le Tornado est équipé d’un deuxième trapèze ainsi que d’un spinnaker. Depuis 2005 le mât est non plus en aluminium mais en carbone.

Ces évolutions permettent au Tornado de se maintenir au rang du plus rapide et du plus spectaculaire catamaran de sport et surtout des supports olympiques. En novembre 2008, il perd son statut olympique pour les Jeux de 2012.

Caractéristiques techniques

Long de 6,09 mètres et large de 3,05m, le Tornado est une machine particulièrement efficace sur un parcours olympique. Composé d’une grand-voile entièrement lattée avec bôme, foc et spi, sa voilure représente une superficie de 49 mètres carrés.

Le Tornado est un chantier technologique permanent. Beaucoup des bateaux de la course au large sont issus des innovations mises en place sur le Tornado. Par exemple, des matériaux comme le nid d’abeille ou le sandwich ont d’abord été testés sur ce bateau.

  • Un très grand nombre de marins de renommée internationale sont issus du monde du Tornado.

Performances françaises :

Le titre olympique a été remporté à deux reprises par un équipage français. Il y a tout d’abord Nicolas Hénard et Jean-Yves Le Déroff en 1988 à Séoul puis Nicolas Hénard a réitéré en 1992 à Barcelone en étant cette fois-ci associé à Yves Loday. Cette paire a également remporté le championnat d’Europe de la série en 1992.

Enfin, les dernières victoires françaises remontent à l’année 2002 au cours de laquelle Olivier Backes et Laurent Voiron ont été sacrés champions d’Europe, puis 2005 avec Xavier Revil et Christophe Espagnon qui finissent troisièmes au mondial de La Rochelle, et enfin les 2 premières places encore à Olivier Backes, Paul Ambroise Sevestre et Xavier Revil,Christophe Espagnon au test event de Quingdao 2006.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :